Les gouvernements du monde entier tentent de trouver des solutions pour enrayer le changement climatique lors des réunions de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) depuis 1992. Au fur et à mesure des décennies, les émissions n'ont cessé d'augmenter. Nous sommes aujourd'hui tout près d'atteindre le niveau maximum de dioxyde de carbone dans l'atmosphère que le monde peut supporter ; la décarbonisation de notre énergie, de nos transports et de nos infrastructures alimentaires ne sera donc plus suffisante. Les pays devront également absorber les émissions présentes dans l'atmosphère.

Le seul moyen scientifiquement prouvé d'y parvenir est de planter et de restaurer des forêts, mais nous ne devons surtout pas oublier que pour les peuples qui vivent dans les forêts et qui en dépendent, celles-ci ne sont pas uniquement des puits de carbone : ce sont leur pharmacie, leur culture, leur supermarché et leur maison.

Ces peuples ont une connaissance intime de leurs terres et de leur environnement. Pour eux, la restauration des forêts n'est pas une simple question de protection du climat, mais une solution pour subvenir aux besoins de leurs familles et améliorer leur avenir. Ce sont eux les mieux placés pour restaurer et protéger nos forêts, car leurs moyens de subsistance en dépendent directement.

Fern collabore avec des spécialistes des forêts et du climat pour les amener à réfléchir mutuellement sur leurs recherches. Sur le plan du climat, nous veillons à ce que la séquestration du carbone forestier se fasse en parallèle, et non à la place, de la réduction des émissions dans d'autres secteurs. Sur le plan des forêts, nous nous assurons que la société civile est impliquée dans la conception et la mise en œuvre de projets de restauration des forêts qui renforcent les droits des communautés sur les terres et assurent un stockage du carbone à long terme.

Voir toutes les ressources en lien avec Restauration
EN SAVOIR PLUS
FERN STAFF