Retour des arbres
décembre 19, 2017
Author:
Fred Pearce

Pour avoir une réelle chance de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré Celsius maximum, il faudra éliminer au moins 500 milliards de tonnes de CO2 de l’atmosphère. Le meilleur moyen d’y parvenir est de collaborer avec les communautés locales pour restaurer les écosystèmes forestiers dégradés. Comme le montre ce rapport, ceci est tout à fait possible. Il est cependant indispensable, en parallèle, d’enrayer la disparition des forêts et de réduire la consommation de combustibles fossiles. Ce n’est pas l’un ou l’autre, mais les deux. 

Les gouvernements du monde entier se sont engagés, par exemple dans le cadre du Défi de Bonn, à soutenir les projets de restauration des forêts et de reboisement. Toutefois, même si l’on parvient à relever le Défi de Bonn, cela ne supprimera que 50 milliards de tonnes, soit dix pour cent du chiffre à atteindre. 

researcher data carbon

Il faut en faire plus et avec une volonté politique, il est parfaitement possible d’agir, des zones tropicales aux forêts boréales. 

Les paysages agricoles peuplés offrent un énorme potentiel : faire repousser des arbres et reboiser ces espaces à travers l’agroforesterie permettrait d’accroître la réserve de carbone. 

Nepal

Comme le montrent nos études de cas, certaines forêts communautaires gérées par les populations locales ont été restaurées avec succès, d’une manière durable et bénéfique aux populations pauvres.

Effectuée correctement, la restauration des forêts aurait simultanément pour effet d’enrayer la perte catastrophique de la biodiversité, d’améliorer le respect des droits de l’homme et d’offrir des avantages indéniables aux communautés rurales.

Les gouvernements doivent soutenir davantage la restauration des forêts, mais il n’en reste pas moins vrai que ces projets doivent à la fois bénéficier aux populations et aux écosystèmes, et avoir des retombées positives sur le budget carbone de la planète.

infographic ReturnofTrees

 


Ce rapport est également disponible en anglais et en allemand (.pdf ci-dessous).

Relevant Work Areas: